Les encres de tatouages un danger pour la peau

Le tatouage : que ce soit des représentations de symboles tribaux, des dessins avec une signification personnelle, ou juste à des fins esthétiques, ils sont très appréciés par les hommes. Mais, s’ils savaient à quels risques ils s’exposent, ils ne les aimeraient pas autant. Découvrez les risques dans cet article.

Résultats des tests

L’association des consommateurs de France s’est penchée sur la composition des encres de tatoueurs, et en a déduit que 75 % des encres utilisées par les tatoueurs français sont cancérigènes, neurotoxiques ou allergisantes. Pour cette étude, elle a sélectionné les 20 encres les plus utilisées par les tatoueurs français et les couleurs les plus utilisées. À savoir : le noir, le rouge, le vert et le jaune. Il semblerait qu’il y ait des « ingrédients cancérogènes, des conservateurs bannis, des cosmétiques et des colorants interdits » dans 15encres sur les 20 analysées.

Il a été conclu que les encres noires contiennent des dérivés d’hydrocarbures toxiques. Les encres de couleurs quant à elles sont pigmentées. Et, ces pigments « risquent de se dégrader en libérant des amines aromatiques cancérogènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction et sensibilisantes ».

Il faut également noter que ces composés peuvent provoquer des réactions allergiques à court, moyen ou long terme.

Les mesures de précaution prises

Les substances composant les encres ne sont pas analysées avant leur mise sur le marché. L’association demande aux tatoueurs d’être vigilants sur les compositions et de n’utiliser que des « encres saines pour les consommateurs ». L’UFC-Que choisir a décidé d’une règlementation qui sera mise en vigueur dès décembre 2021 et qui stipule que la composition des encres de tatouages devra être inscrite sur l’étiquette desdites encres.

Il faut donc faire attention à ce que les tatoueurs vous mettent dans le corps. Car une chose est de faire des tatouages, mais l’autre est de s’assurer que ceux-ci ne seront pas à la base de vos ennuis de santé à l’avenir. À bon entendeur salue !