Allemagne : une fermeture partielle des frontières à la France

Dans la nouvelle année 2021, la pandémie de la COVID-19 s’est quelque peu estompée. Néanmoins, certains pays restent vigilants et continuent de prendre des mesures idoines pour se protéger. C’est le cas de l’Allemagne qui décide de fermer, à la date du 28 février 2021, ses frontières aux gentilés français. Focus. 

Pourquoi une fermeture des frontières allemandes ?

La situation sanitaire en Allemagne semble être mieux rétablie. Mais le gouvernement reste assez prudent. Ceci à cause de la pression sanitaire qui règne dans le département français de la Moselle. En réalité, dans cette zone française, la situation sanitaire demeure inquiétante. Selon les dernières statistiques du 28 février 2021, le taux d’incidence est de 310,8 et celui de positivité est à 4,9 cas sur 100. 

Cela fait que l’Allemagne classe cette zone française dans la catégorie des ‘’zones à fortes circulation’’ des variants du coronavirus. Dans l’immédiat, il lui a fallu alors bloquer ses frontières pour éviter toute contamination sur le territoire allemand. 

Quelles sont les clauses de cette fermeture des frontières ?

Selon les déclarations du porte-parole du ministre de l’intérieur français, les frontières ne sont pas totalement fermées à la France. Ceci parce que les régions allemandes limitrophes de la Moselle ne sont pas d’avis avec cette décision. Ainsi, il y aura juste l’application de certaines mesures sévères. A cet effet, à compter du 02 mars 2021, tous les mosellans devront nécessairement présenter un test PCR ou antigénique de moins de 48h avant d’entrer en Allemagne. 

De plus, il leur faudra aussi présenter une obligation de déclaration électronique avant une entrée en Allemagne. Sans quoi, aucun habitant de la Moselle ne pourra mettre pied sur le territoire allemand. Outre les renforcements de ses frontières, l’Etat allemand accentue ses restrictions jusqu’au 7 mars 2021. La population allemande devra ainsi continuer à respecter les distanciations sociales. Avec toutes ces mesures, l’Allemagne pourra donc mieux se préserver d' éventuelles contaminations de la Moselle ou de toute autre région.